Accueil News Article News

Culture : la Côte d'Ivoire va accueillir un festival co-organisé par la CEDEAO et L'UEMOA

Publie le mardi 06 février 2024

Le Ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur Leon Kacou Adom a reçu en audience ce lundi 5 février 2024 à son cabinet, la Ministre de la Culture et de la Francophonie Mme Françoise Remarck , accompagnée d’une forte délégation composée de Mme Fatou SARR, Commissaire chargé du genre (CEDEAO) , de M. Mamadu Sérifo Jaquité, Commissaire chargé du développement humain (UEMOA) .

La Ministre de la Culture et de la Francophonie Madame Françoise Remarck, a d’abord, au nom de la délégation qui l’accompagne, exprimé sa gratitude au Ministre des Affaires étrangères pour l’excellence de l’audience qu'il leur a accordée.

L’audience portait essentiellement sur la tenue en Côte d’ivoire d’ECOFEST qui est le premier festival culturel ouest-africain qui aura lieu en Côte d’Ivoire du 28 septembre au 5 octobre 2024, porté par la CEDEAO et l’UEMOA.

Elle a affirmé que pour la Côte d’Ivoire, organiser un évènement de renommée mondiale autour de la culture et de l’intégration, après la coupe d’Afrique des Nations, est un grand défi majeur, et ce ne saurait être relevé qu’avec le soutien et l’appui du ministère des Affaires étrangères. Elle s’est dit rassurée au sortir de cette audience car le Ministre partage d'un avis favorable l'enjeu d’organiser un tel évènement autour de la culture avec les acteurs culturels de renom, en Côte d’ivoire pour utiliser toutes les infrastructures et héritages de la CAN.

Soulignant que la CEDEAO et l’UEMOA sont des institutions pour le peuple, quand l’ECOFEST est une opportunité pour démontrer que l'idée de « la CEDEAO des populations et l’UEMOA des populations » est également une réalité à travers la culture.

Mme Sarr a d’abord remercié le président la république SEM Alassane Ouattara qui a accepté que la Côte d’Ivoire abrite la première Edition de cet évènement de manifestation culturelle de cette envergure, au mois de septembre prochain. Pour la commissaire, au-delà de la question de la culture, la dimension donnée a cet évènement, est l’intégration, la cohésion sociale, la construction de l’espace commun partagé et également accompagner l'économie de la culture qui jouera un rôle important dans le PIB de nos pays. Elle réaffirmé la volonté de faire de l’ECOFEST une activité décentralisée.

Elle a terminé par dire que l’ECOFEST est une Co-organisation de la CEDEAO et l’UEMOA, et l’édition ivoirienne permettra de montrer à l’ensemble de nos communautés, la realité de la CEDEAO et de l’UEMOA des peuples.

Commissaire chargé du développement humain de l’UEMOA Monsieur Mamadu Sérifo Jaquité s’est dit rassuré des objectifs espérés pour la réalisation de la 1ère Edition de l’ECOFEST au niveau de la Côte d’Ivoire. L’objectif premier est de transformer, mettre en évidence tous les aspects culturels de notre espace communautaire, l’UEMOA des peuples, la CEDEAO des peuples doivent être démontrées par la diversité de la culture et son intégration, mais surtout faire de la culture un levier économique, afin de permettre aux acteurs de la culture de vivre de leur métier. Pour y arriver il faudra une large communication pour que les retombées économiques soient énormes pour les communautés. Le Ministre Léon Kacou Adom a rassuré la Ministre de la Culture et ses invités que le Ministère des Affaires étrangères jouera son rôle pour l’organisation réussie de ce festival qui est un élément rassembleur et fédérateur voulu par la CEDEAO et l’UEMOA, et accepté par la Côte d’ivoire. Le ministère des Affaires Etrangères est donc prêt à prendre sa part à la réussite de cet important évènement.

Source: Abidjan.net


Lire aussi

AGENDA

INFOS GAZOILS

Le mercredi 31 décembre 1969 :
Nous Suivre

NEWSLETTER